Ashram OM LogoPanoramic view of the sun rising behind the mountains
Acharya Shrichandraji sitting in meditation

Udasinacharya Shrichandraji
(1494 - 1643)

Udasinacharya Shrichandraji, populairement appelé Baba Shrichandraji, fut l'un des plus grand Maîtres représentant la lignée des Udasins. C'était un grand ascète, très versé dans les Vedas, un poète inspiré, un patriote, un réformateur social et, par -dessus tout, un très grand saint. Fils aîné du premier Guru des Sikhs, le grand maître Shri Guru Nanak Dev, il naquit en 1494 au village de Talwandi, près de Lahore (désormais au Pakistan). En raison de sa renommée, on lui attribue souvent la fondation de la lignée Udasin, alors qu' il n'est en fait que le 165ème représentant de cette très ancienne lignée.

D'innombrables événements extraordinaires et miracles sont associés à son nom. Dès son plus jeune âge, il était naturellement porté à la méditation et à la solitude. Enfant déjà, il aimait aller méditer dans la forêt voisine. On le vit souvent en profonde méditation au milieu d' animaux sauvages. A onze ans, il partit vivre au Cachemire, et en sept ans seulement, il acquit sous la férule du pandit Purushottam Kaul une parfaite maîtrise de tous les Vedas, Puranas, et autres textes sacrés. C'est à Shrinagar (Cachemire) que le grand saint Udasin Avinashi Muni initia Shrichandraji dans la tradition Udasin. Babaji pratiqua ensuite de grandes austérités et sillonna toute l'Inde.

La vie de Baba Shri Chandraji est une longue histoire d’événements surnaturels, de sacrifices, de renoncement, d'austérités, et de service social désintéressé. Au Cachemire, il ramena à la vie l'enfant décédé d'un brahmane. Par la suite, cet enfant, dénommé Balhas, devint l'un de ses principaux disciples.Ayant eu vent de la grandeur spirituelle et des pouvoirs de Shrichandraji, Yakub Shah, alors maître du Cachemire, vint le voir pour recevoir son darshan. Il fut tellement impressionné par son aura divine qu'il lui donna environ quarante arpents de forêts. Ce lieu est depuis très sacré aux yeux des Udasins, et l'ashram historique de Chander Chinar y fut fondé. Cet ashram est dirigé par un trust, actuellement présidé par Shri Chandra Swami Udasin.

Babaji vécut 149 longues années sur cette Terre. On dit qu'il conserva toute sa vie l'apparence physique et le charme céleste de sa jeunesse. Il voyagea énormément dans toutes les régions de l'Inde et se rendit même dans plusieurs autres pays d'Asie. Partout il cherchait à tirer les gens de leur somnolence et à instiller en eux la moralité et la véritable spiritualité. Il combattit farouchement les fléaux sociaux, le dogmatisme religieux et les superstitions. Là où la société était divisée par d'étroits sectarismes, il prêcha l'unité. Il se rendit en pèlerinage dans tous les grands lieux saints du pays, mais son champ d'action fut essentiellement les régions frontalières de l'Inde: Cachemire, Penjab, Népal, Sindh, Peshawar, et Kandahar en Afghanistan.

Il a écrit des ouvrages érudits sur les Védas, intitulés Shrichandra Bashya, dans lesquels il expose sa philosophie: conjuguer la voie de la connaissance et la voie de la dévotion pour atteindre la Réalisation de Dieu. Malheureusement ces ouvrages sont introuvables de nos jours. Babaji était très versé en Sanskrit, Hindi, Persan et Penjabi, et il était un poète inspiré. Il a écrit un volumineux recueil de poésie spirituelle. Son poème Matra, très célèbre, est révéré à l'égal des Vedas dans l'ordre Udasin. Il est constitué de 39 courts versets qui sont autant de graines de sagesse ouvrant la voie au progrès spirituel et moral. Il indique aussi, à travers les symboles de son époque, la véritable nature de la spiritualité et le secret de la Réalisation de Dieu.

Babaji soutenait que la Vérité divine et absolue est Une. Outre de nombreux rois hindous, beaucoup de souverains musulmans révéraient également Babaji. Le roi Humanyu et le roi Jahangir vinrent recevoir son darshan. Il protégea les populations hindoues contre la conversion forcée et prêcha la fraternité entre hindous et musulmans. Par ailleurs il fut lui-même un lien solide entre la religion hindoue des Vedas et la tradition Sikh. Après Guru Nanak Dev, tous les Gurus Sikhs jusqu'au sixième Guru, Shri Hargovind Dev, avaient coutume de venir à Babaji pour recevoir sa bénédiction. Extérieurement, la vie de Baba Schrichandra et celle de son illustre père, Guru Nanak Dev, diffèrent, car le premier était moine, alors que le second avait une famille. Mais tous deux sont considérés comme des êtres divins. Selon la tradition Udasin, Guru Nanak Dev est une incarnation de Vishnu, tandis que Baba Shrichandra est une incarnation de Shiva.

Babaji établit cinq centres principaux: Baratha Sahib au Penjab, Srinagar au Cachemire, Kandahar dans l'actuel Afghanistan, Tattha dans le Sindh (Pakistan actuel) et Peshawar également au Pakistan. Au moment de quitter cette vie, il désigna parmi ses proches disciples quatre successeurs pour les différents centres: Kamlasan, Balhas, Govind Dev et Pushpa Dev. Selon la croyance populaire, en 1643, il traversa la rivière Chamba (dans l'actuel Himalchal Pradesh) sur un énorme bloc de pierre qui flottait grâce à ses pouvoirs yogiques. Puis il s'enfonça dans la forêt et nul ne le revit jamais. Ce bloc de pierre est encore visible dans le sanctum sanctorum d'un temple dédié à Babaji à Chamba, où il fait l'objet d'un culte.

Partout où Babaji est passé, jouant son jeu divin (lila), des ashrams et des sanctuaires ont été construits en son honneur. Grâce au rayonnement de sa personnalité divine, la tradition Udasin redevint florissante. De nos jours il y a en Inde des milliers d'ashrams Udasins et de temples dédiés à Baba Shrichandra. Les moines Udasins sont souvent considérés comme libéraux. Parallèlement à la sadhana spirituelle, ils se consacrent à l'action sociale, en particulier dans les domaines de l'aide médicale, de l'éducation, des secours au pauvres et aux déshérités, etc.

On peut trouver une biographie authentique et détaillée d'Acharya Shrichandra dans le livre Shraut Muni Charitamrit. Ecrit en Hindi par le grand sage Udasin Swami Gangeshvaranandaji, ce livre est publié par la Fondation Swami Gangeshvar, c/o Guru Gangeshvar Dham, Karol Bagh, New Delhi.